Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Askélia

"la Fin"

13 Mars 2011 , Rédigé par askelia Publié dans #poèmes - haïkus

Et se tendent vers le ciel,

ses bras noueux, tordus,

noircis par les flammes.

Il souffre le vieux!

Ecoutez-le gémir,

montent ses pleurs

dans le soir brûlé.

Ses frères et soeurs,

indifférents le regardent.

Hautains,

et tout à leur propre

beauté.

Je l'aimais,

mon Arbre.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Capucine 28/04/2011 03:14


Bonsoir Askelia,

Très beau, très poétique et sacrément... Emouvant ! J'adore.

Bisous.
Capucine


flotflot 11/04/2011 20:16


belle écrit
triste mais si vrai


Line 04/04/2011 19:00


je suis contente que tu me lise parce que j'aime ta façon d'écrire
un moment de tendresse pour la nature que j'aime
les arbres y compris
bisous


Lili-la-Rebelle 27/03/2011 09:39


J'adore les arbres, voilà un bien bel hommage posthume aux arbres que j'aime tant !
bises amicales
Lili


Suzâme 15/03/2011 18:01


J'ignore ce que nous ont fait les arbres mais il y a des affinités, mieux des ressemblances. Nous avons nos saisons, nous avons notre plus beau feuillage mais aussi les bras et les mains nus devant
l'horizon...Très beau ton poème. Je le ressens comme si je j'avais écrit. Suzâme


Nounedeb 15/03/2011 13:24


Les arbres sont parfois comme notre chair, et tu dis bien combien leur souffrance peut nous être cruelle0


Lenaïg Boudig 14/03/2011 23:53


Tu l'aimais, Askelia et on le sent bien. Douce nuit à toi.


Rose 14/03/2011 15:42


Je te comprends...


Elo 14/03/2011 00:17


Joli adieu à ton arbre... Bises