Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Askélia

"défi 55"

16 Mai 2011 , Rédigé par askelia Publié dans #courts textes - nouvelles.

"

 

Le bruit m'emplit, lentement, puis de plus en plus vite. Je ne parviens à en identifier la source, ni l'origine. Sensation angoissante, "ça" se rapproche. J'ai l'impression que ce son sourd est de partout à la fois, me remplissant d'étranges vibrations. Mes yeux papillonnent, s'ouvrent puis se ferment, plusieurs fois. En vain. Je suis seule dans l'obscurité. Avec ce bruit. Mon regard n'accroche rien. Je veux fuir ce noir, ces sons atroces! Je tatônne à travers la pièce, m'accrochant aux meubles, seuls repères rassurants. Je bute sur quelque chose de mou et m'étale de tout mon long. Je ne sais plus où je suis! Le bruit, devenu strident, me rend presque sourde. Je me replis en position foetale, me bouchant les oreilles de toutes mes forces. Je commence à paniquer, j'appelle à l'aide, des larmes commencent doucement à humecter mes joues. Puis, je hurle, je hurle de toute la force dont mes poumons.

J'entends une porte s'ouvrir à la volée, en même temps que le jour se déverse dans ma chambre, aveuglant mes yeux noyés et rougis.

"Paloma! Que fais-tu sur le sol? Comment es-tu sorti de ton lit à barreaux! Mais... Que fait la radio allumée à fond?"

Je ne sais pas, je sais juste que je veux me raccrocher à elle, chaude présence rassurante, ma mère.

Mais qu'a-t-il bien pu se passer...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Suzâme 27/05/2011 18:30


Bonsoir Askélia,

On est avec le personnage, on s'imprègne de ses angoisses jusqu'à sa chute. Panique dans le noir! C'est réussi. Je vais faire un cauchemar tôt ou tard... Heureusement pendant ce défi j'étais au
bord de la mer, adoucir mon âme. Je n'aurai peut-être pas pu écrire sur le sujet. A bientôt. Suzâme


Line 23/05/2011 19:56


merci mais j'écris sur tout, les roses, l'amour et le bonheur mais .....
regarde dans mes faits de société
sur la drogue, sur la misère sur les trottoirs
et d'autres
mais on ne regarde jamais un blog en arrière

toi je t'ai lu tout simplement parce que tu es venue me lire au début de ton blog

bonne semaine et bisous


Thès 18/05/2011 12:53


Affreuses ces peurs paniques nocturnes de l'enfant, il faut avoir été rassuré le mieux possible pour qu'à l'age adulte la peur du noir ne revienne pas nous hanter....


Jeanne Fadosi 18/05/2011 00:05


les angoisses enfantines et ce noir si souvent redouté alors ... belle projection dans ce vécu


Alba 17/05/2011 20:10


oh, c'est trop mimi !
j'y étais avec toi, j'entendais le bruit et je commençais à paniquer aussi... "la chute" m'a surprise, en bien !
Merci beaucoup askelia.

Paloma ? pourquoi ce prénom ?


askelia 17/05/2011 20:15



Merci!


Hé bien, c'est simplement le premier qui m'est venu à l'esprit... Bien que je n'en connaisse aucune. :)



fanfan 17/05/2011 08:24


Les peurs enfantines peuvent être terribles:qui n'en a pas eu?
Il n'y a que les bras de maman qui savent rassurer un enfant.
Joli récit très vrai:mais avec un mystère !
Bonne journée


Tricôtine 16/05/2011 22:11


oh ce gros bébé plein de larmes qui n'en peut plus .. l'électricité est donc revenue ! la radio s'égosille comme la petite fille !! merci Askélia c'est criant !! :0)


Féline 16/05/2011 20:47


surprenant... qu'est-ce qui semble le plus effrayant finalement, l'obscurité, le bruit assourdissant d'une radio ? Pour un enfant, tout est décuplé... l'amour pour sa maman aussi! Très joli.


Monelle 16/05/2011 20:44


Quelle grosse peur mais heureusement Maman est venue consoler ce gros chagrin !
Bonne soirée
Monelle


C comme Corinne 16/05/2011 19:51


un cauchemar comme on en a tous connu...Bravo !